mardi 31 octobre 2017

Tailles et plantations...

Il fait frais, pas vraiment beau, mais au bout de quelques minutes de travail, j'ai chaud dans mon accoutrement de jardinière : vieux manteau, foulard, gants, bottes... C'est agréable, finalement !

Alors j'ai nettoyé un peu le parterre nord et planté un petit érable japonais dans l'espace laissé libre par le saule coupé à ras l'an passé. J'ai tenté aussi une petite touffe d'helxine, que j'ai divisé en deux, et une petite heuchère vert anisé pour apporter une touche de peps au milieu des verts sombres. Je me pose maintenant la question des bulbes mais ce parterre est tellement humide en hiver que j'ai peur que tous les bulbes pourrissent...


Je me suis également attaquée au parterre jaune, le mal-nommé, en taillant les bordures derrière la ganivelle et tous les feuillages moches (ceux des asters essentiellement). 

Enfin, à gauche, le long du grillage mitoyen avec mes voisins, je n'arrive toujours pas à me décider : parterre, gazon, haie... ? J'ai finalement bêcher et nettoyer l'endroit envahi de liserons pour y planter une viorne ainsi qu'un petit brunnera dont j'aime bien le feuillage panaché.


Voilà ! Et bon 1er novembre à tous.

mercredi 27 septembre 2017

Quand trois poules vont au champ...

... la dernière dort dans l'prunier !

Ce qui est amusant dans l'histoire (un peu mais pas tant que ça...), c'est qu'avant, j'avais 2 œufs, presque tous les jours. Ben maintenant, je n'en ai plus qu'un ! Seule la poule noire pond encore ! 

Et cette jolie rouquine, elle grimpe dans l'arbre, à presque 2 mètres de haut mais, mais, mais... elle ne sort pas du poulailler, avec sa clôture d'1 mètre ! Non,  non, non, elle préfère rester avec ses "copines" qui lui filent des coups de bec dès qu'elle s'approche de la bouffe... 



Bref, parfois, on fait des choix et finalement... 
Et si on parlait d'aut'chose !

J'avais envie de faire un petit bilan en ce début d'automne. En regardant les archives (j'ai attaqué la mise en albums des photos familiales de 2015...), j'ai pu constater que, contrairement à mon impression, les plantes du jardin grandissent. Et que cette année, le potager d'automne est vraiment très moche.


Les rosiers grimpants sur l'abri-bois ont pris un peu d'ampleur et la clématite atteint désormais le toit, malgré des tiges sans feuilles (bouffées par les escargots).


Les liquidambars ont retrouvé, en quelques jours à peine, leurs jolies couleurs flamboyantes. Le saule pleureur est toujours aussi mal coiffé et le parrotia n'aura pas encore, cette année, de quoi rivaliser avec ses voisins rouge-orangé !


 J'aime bien ce cadrage, entre les deux troncs de l'aulne !


J'ai retouché fortement le massif devant le potager. Refait l'année dernière, les plantes avaient poussé de façon très anarchique et ça ne me plaisait pas. Et puis les hommes de la maison ont retendu les ganivelles en piétinant un peu (si peu, c'est pas grave, hein...) les sedums (z'ont pas aimé...) alors j'en ai profité pour faire quelques changements. Mais je vous montrerai plus tard parce que ce n'est pas encore terrible.


Enfin, au potager, après un début tonitruant en juin, ben y'a plus grand-chose ! Exit les haricots à rame balayés par la tempête de début septembre, qui a mis également à mal les grandes tiges des dahlias d'habitude si beaux. Exit courgettes, potirons, courge butternut, tomates, attaqués par le mildiou. Maigrichonnes les salades systématiquement mangées par les escargots, limaces et autres bestioles. Et même disparue ma petite arche en osier au-dessus du portillon : sectionnée nette sous le poids de la clématite lors des rafales de vent de septembre (125 km/heure quand même...) !


Mais je me console avec ma petite terrasse en graviers rouges (10 ans qu'on rêve d'une terrasse en bois à cet emplacement, 10 ans !) et son accumulation d'arrosoirs en zinc et paniers en osier. J'aime aussi la vigne vierge qui serpente entre tout ça. Quant au transat, il était de sortie aujourd'hui mais ça faisait quelques temps qu'il n'avait pas servi, hélas !

Bon automne à tous !

mardi 22 août 2017

Nouvelle poulette...

Arrivée aujourd'hui, notre troisième poule va devoir faire sa place entre Justine, la poule noire, et Joséphine, la poule grise.


Si Justine s'est rapidement désintéressée de la nouvelle arrivée, Joséphine, la grosse grise, n'entend pas céder sa pitance si facilement ! Il va y avoir du sport...


Pour rester dans la "tradition", il a fallu trouver pour notre nouvelle venue un prénom en J qui finisse en -ine : Jasmine, Jocelyne, Jar-Jar-Bine (oui, on a pris des libertés avec l'original...), Jacqueline. Ça sera finalement Janine, une variante du prénom de ma Maman, moyennement flattée par cet hommage, et qui nous réclame donc des indemnités de dédommagement pour usage abusif de son prénom ! 



Bisous Maman ♡♡♡ !

samedi 22 juillet 2017

Les Jardins de Canon à Mézidon-Canon...

Les Jardins du Château de Canon sont surtout l'occasion d'une belle balade dans un cadre boisé et luxuriant, les chiens étant acceptés. Avec des enfants, notamment en bas âge, vous pouvez également prévoir la visite de la Ferme pédagogique (billets jumelés). Enfin, plutôt pour les adultes, vous pouvez envisager la visite du Château, château de famille du 18ème siècle en cours de rénovation, tous les jours à 15h et 16h30 pendant les grandes vacances.



Mes parents connaissent bien le jardin, ils aiment venir s'y promener. J'ai donc lâché le plan et me suis laissée guider ! Mais le balisage est clair, aucun risque de se perdre. Ainsi, après le pressoir et l'orangerie, on découvre ce vaste espace, le verger avec ses prairies fleuries et quelques jeux anciens. Chaque zone est fermée par de hauts murs qui ont pour intérêt de stopper le vent et conserver la chaleur. 


La balade se poursuit à travers le parc, librement, au fil de l'eau et des allées sauvages.


Le Miroir d'Eau, bassin alimenté par les sources alentours, permet d'admirer (en principe...) le reflet du château. On y voit également quelques truites et gardons...





Les allées, parfaitement entretenues, permettent une balade vraiment agréable, surtout quand il fait trop chaud ! On traverse de petits ponts peints en rouge vif pour atteindre l'Ile Verte puis le Kiosque Chinois installé à la fin du 18ème siècle.


Mais le clou du spectacle, surtout si vous préférez les fleurs, ce sont les Chartreuses, un ensemble exceptionnel de 11 jardins clos afin d'y faire pousser des fruitiers : pêches, poires, abricots, amandes, figues, raisins sont ainsi produits dans les espaces confinés des Chartreuses.


On y accède par cette petite porte surmontée de chèvrefeuille et qu'il faut refermer pour empêcher les lapins d'entrer... 


A l'intérieur, les murs rénovés offrent un abri parfait aux vivaces fleuries plantées pour permettre la pollinisation des fruitiers.



L'ambiance est au romantisme et à la contemplation, avec une inspiration "jardin de curé" assez sympa.

Une belle balade donc, à faire avec toute la famille.
Bon week-end !






lundi 17 juillet 2017

Les Jardins du Pays d'Auge à Cambremer...

En visite chez mes parents pendant que mon homme traverse les Alpes Nord-Sud à vélo, j'en profite pour visiter les nombreux jardins de cette belle région : la Normandie. Premier jardin aujourd'hui, sous un superbe soleil, les Jardins du Pays d'Auge. 

Et pour motiver mes ados, on commence par la crêperie située devant le jardin... Manifestement, nous ne sommes pas la seule famille à avoir eu cette idée : la terrasse est pleine ! Dans un cadre typique entouré d'un ancien corps de ferme à pans de bois et une multitude d'hydrangéas, nous prenons nos crêpes salées puis sucrées au soleil avec un verre de cidre. Mention spéciale à la crêpe Ilyès, chocolat blanc, glace praliné, amandes effilées, chantilly... 


Et pour éliminer toutes ces calories, la visite du jardin de 3 hectares ne sera pas de trop ! L'espace, richement arboré, se compose de nombreux petits jardins, cloisonnés par des haies et ressemble un peu dans sa conception au Jardin du Mont des Récollets visité récemment. Balisé, le parcours est sinueux et assez libre finalement. S'ajoutent quelques animaux (ânes, poules...) et de nombreux petits bâtiments rénovés avec soin qui donnent un charme indéniable à ce joli jardin. Les chiens sont acceptés.


Jardin du Soleil...


Mixed Border...


La Tonnelle de Charmes...


Mixed Border...


Les nombreux bâtiments rénovés présentent d'anciennes activités locales : ici, celle du bouilleur de cru.

Une très bonne impression à l'issue du repas (c'est important pour certains...) et de la visite du jardin (c'est important pour les autres...), ombragé, tortueux, varié. Compte-tenu des plantes présentes, le jardin doit être beau toute l'année et la visite en automne doit être différente mais richement colorée. Un très bon moment, même pour le chien !

Bonne semaine ! 

jeudi 13 juillet 2017

Cueillette du jour...


J'ai des courgettes sensibles à la gravité... 
Et de la rhubarbe, à ne plus savoir qu'en faire ! Ou presque, puisque je fais de la confiture rhubarbe-bananes, une recette longtemps zieutée avec scepticisme, puis finalement testée avec enthousiasme.

Bonne journée.

samedi 8 juillet 2017

Fruits de pomme de terre...

Je n'ai pas planté de tubercules de pommes de terre au potager cette année. Cela prend trop de place. Pourtant des tubercules oubliés ont décidé de germer, sans me demander mon avis ! 

J'ai beaucoup modifié ma façon de gérer le potager cette année. Je suis passée du potager en carrés bien propret à un mode de gestion plus proche de la permaculture. Ça vous semble peut-être anodin mais concrètement, ça change tout ! Les débuts ont été difficiles, il a fallu que j'accepte l'aspect "négligé" de mon potager mais les résultats sont là et, même si la météo y est surement pour beaucoup cet été, je pense que je n'ai jamais eu autant de beaux légumes. Et je vois déjà ma terre changer...



Bref, en permaculture, on optimise ! Donc, mes pommes de terre germées, je les ai laissées pousser. Et aujourd'hui, en arrachant les radis coincés sous les feuilles de patate, j'ai découvert ça.


J'y regarde de plus près, pensant qu'un pied de tomates a peut-être germé là aussi. Mais non, la branche et les petits fruits charnus sont bien attachés à la tige du pied de pomme de terre. J'imagine déjà les chercheurs du monde entier intéressés par cet hybride unique tomate-pomme de terre et prends quelques photos. Et peu à peu, je constate que d'autres fleurs sont en train de se transformer en fruits ! Joie, richesse, célébrité !!!


Bon, vous, vous le saviez surement que les pommes de terre font des fruits (baies) qui ressemblent à des petites tomates. Mais moi, ben j'savais pas ! Adieu richesse et célébrité. Et ces saletés de baies, en plus, elles sont toxiques ! Déception... On mangera quand même les pommes de terre le moment venu et je pense qu'on essaiera aussi de planter les petites graines de ces baies, juste pour voir, curiosité scientifique oblige !

Bon week-end !